Nouvelle composition : « L’inaltérable gigue cathartique des frondaisons urbaines » par Joâo SCHNIER

Cette œuvre a été faite avec un logiciel d’éditions musicale, ce que vous entendez est la sonorité MIDI correspondant au clavecin.
La pièce elle-même dans la lignée de mes microludes actuellement en chantier, est un mélange d’avant garde ( plus dans une lignée polytonale-bruitiste que sérielle-spectrale) et de musique pop ou néoclassique.
La forme peut être approchée de deux façons : le matériau est jouer deux fois intégralement, la seconde étant fortement modifiée ; la découpe dramaturgique est plus classiquement ternaire : une partie d’exposition du matériau, une partie sur la première moitié du développement motivique qui amène à un passage plus détendu, et enfin après un silence, une conclusion sur la seconde partie du développement tout en énergie et en débordements. Le tout est très volontiers pop-art jeu vidéo, et l’harmonie est assez frustre.
J’espère que vous apprécierez !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s